Image Image Image Image Image
Scroll En Haut

En Haut

EFT

05

Fév
2014

In EFT

« Il n’y aura pas d’ONEM wallon »

On 05, Fév 2014 | In EFT |

Qui va faire le job de l’ONEM (contrôle des chômeurs) en Wallonie, une fois que la compétence sera transférée aux Régions?

L’emploi fait partie des gros pavés de la 6e réforme de l’État. En plus des politiques déjà gérées aujourd’hui par les Régions, elles vont aussi intégrer des matières comme le contrôle de la disponibilité des demandeurs d’emploi, les groupes cibles, les titres services, les agences locales pour l’emploi, etc.

Qui va endosser ces nouvelles compétences? Aujourd’hui, c’est l’ONEM qui assure le contrôle des demandeurs d’emploi au niveau fédéral. Et qui les sanctionne, le cas échéant.

«Va-t-on créer un ONEM wallon?» interroge le député wallon Willy Borsus au Parlement wallon, lors de la première vraie séance de la commission spéciale «6e réforme de l’État».

«Ne risque-t-on pas de créer un nouvel OIP (organisme d’intérêt public) à côté du Forem, pour s’occuper du contrôle des chômeurs?» s’inquiète le député de l’opposition.

Un service, deux gestions séparées

Le député Écolo Stéphane Hazée croit savoir que la Région wallonne devrait faire l’économie de cette nouvelle structure. « Il y a un ballottage défavorable en ce qui concerne un deuxième OIP. Et c’est heureux », se réjouit-il.

Des groupes de travail planchent sur ces dossiers depuis deux ans. «Aujourd’hui, dans le groupe de travail “Marché de l’emploi”, il n’est plus question d’installer un deuxième ONEM», veut rassurer le ministre Antoine. Mais l’hypothèse avait bien été mise sur la table par le gouvernement wallon.

Ceci dit, le ministre voit mal comment le conseiller d’un demandeur d’emploi, c’est-à-dire son accompagnateur, pourrait aussi être celui qui contrôle et prend des sanctions. Les rôles sont assez peu compatibles.

«Et il faut bien se rendre compte de ce que va devenir le Forem: aujourd’hui, le Forem, c’est une ligne de crédit de plus d’un milliard d’euros, 3 700 équivalents temps plein… On lui ajoute de nouvelles prérogatives. Nous avons intérêt à garder un seul service, le Forem. Mais avec une gestion séparée. Il faut une distinction tout à fait nette entre Forem Formation, Forem Conseil ou… Forem Contrôle», dit-il. «C’est cette piste qui fait largement le consensus », soutient-il.

La course…

Au-delà de cette précision, il reste énormément de travail et peu de temps d’ici aux prochaines élections, pour préparer correctement le terrain des transferts de compétences.

«C’est une course de vitesse alors que nous sommes toujours en attente d’informations en provenance du fédéral», confirme André Antoine. Le ministre-président Rudy Demotte (PS) dit à peu près la même chose: «C’est vrai que nous sommes coincés par l’agenda. Les premiers arrêtés (associés à la 6e réforme de l’État, NDLR) ont été publiés au Moniteur seulement la semaine dernière. On me transmet encore maintenant des chiffres sur le nombre d’équivalents temps plein à transférer », fait-il remarquer.

Pas de panique. Mais tout de même comme une légère inquiétude…