Formation: «Employeurs et pouvoirs publics ont tout intérêt à collaborer», soutient Christie Morreale – Le Soir

Formation: «Employeurs et pouvoirs publics ont tout intérêt à collaborer», soutient Christie Morreale – Le Soir

Par Benoît July – Le 26/08/2021

Crise sanitaire, plan de relance, transition climatique ou encore numérisation : les enjeux liés à la formation sont d’une brûlante actualité. Le secteur privé s’impatiente. La ministre de l’Emploi et de la Formation souhaite une meilleure collaboration et une responsabilité partagée.

Marie-Kristine Vanbockestal sur les métiers en pénurie: «Le Forem n’attend pas d’être mis sous pression pour agir» – Le Soir

Marie-Kristine Vanbockestal sur les métiers en pénurie: «Le Forem n’attend pas d’être mis sous pression pour agir» – Le Soir

Par Benoît July – Le 21/08/2021

Pointé du doigt par le monde patronal inquiet des pénuries qui s’annoncent, le Forem est mis sous pression. « Nous avons pris la mesure du défi et agissons de manière proactive », assure Marie-Kristine Vanbockestal, administratrice générale. « Mais il s’agit d’une responsabilité partagée. »

… avec Annick Empain

… avec Annick Empain

Par Margaux Hallot – L’insertion (FeBISP) – N° 127 du 25/12/2020 au 25/03/2021

Annick Empain, directrice du Cefig, a pris sa retraite en mars dernier. Avant qu’elle ne quitte définitivement ses fonctions, elle nous avait accordé un petit entretien en tout sympathie et transparence.

Des repas gratuits et sains pour les écoles liégeoises de quartiers précarisés

Des repas gratuits et sains pour les écoles liégeoises de quartiers précarisés

Par Stefano BARATTINI
Journaliste – Sud Presse

Pendant deux ans, 23 écoles wallonnes, dont six liégeoises, recevront gratuitement des soupes, des salades de fruits et d’autres collations saines, deux fois par semaine. Ce projet veut permettre à des enfants précarisés de s’alimenter convenablement et de développer de bonnes habitudes alimentaires, parfois difficile à adopter dans certains milieux fragilisés.

La fracture numérique sur le devant de la scène – L’ESSOR

La fracture numérique sur le devant de la scène – L’ESSOR

Par Caroline Marique (Formatrice et Coordinatrice pédagogique – Interface 3 Namur) – L’Essor n°95 1er trimestre 2021 (pages 9 et 10)

Depuis 2004, Interface3.Namur mène des actions en faveur de l’accès pour toutes et tous au numérique et à l’emploi. Aussi capitales que la lecture et l’écriture, les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ont une influence sur toutes les facettes de notre existence : omniprésentes dans notre quotidien, elles sont aussi incontournables dans notre vie professionnelle. Chacun.e doit pouvoir les apprivoiser, les utiliser, voire les inventer. C’est un droit et une nécessité pour que chacun.e puisse être acteur.rice de la société d’aujourd’hui !

Le dispositif APE maintenu mais réformé

Le dispositif APE maintenu mais réformé

Ne parlez plus des points APE ! Le gouvernement wallon (PS-MR-Ecolo) a approuvé en première lecture la réforme des aides à la promotion de l’emploi (APE) qui bénéficient à 65.000 travailleurs du non-marchand et des pouvoirs locaux. Mais la logique des points attribués aux bénéficiaires et aux 4.000 employeurs concernés est abrogée. Elle avait transformé le dispositif en invraisemblable usine à gaz.

Quel confinement pour les quatre Belges sur dix en difficulté numérique?

Quel confinement pour les quatre Belges sur dix en difficulté numérique?

Par Elodie Blogie
Journaliste au service Société – Le SOIR

La Fondation Roi Baudouin diffuse son « Baromètre de l’inclusion numérique ». La fracture numérique a été révélée au grand jour avec le confinement.
En 2019, quatre Belges sur dix étaient en situation de vulnérabilité numérique. Plus précisément, 32 % des Belges présentaient de faibles compétences numériques, et 8 % n’utilisaient pas Internet. Ce chiffre, interpellant, résonne d’autant plus à l’heure où l’on sort d’un confinement de plusieurs mois, lors duquel notre vie sociale, scolaire, professionnelle et citoyenne a migré en ligne. C’est tout l’intérêt du « Baromètre de l’inclusion numérique » que publie ce jour la Fondation Roi Baudouin : si les données datent d’avant la crise, elles éclairent la façon dont celle-ci a pu être vécue par une frange de la population peu visible.