/ avril 22, 2019/ News de l'ACFI

18/04/2019

Comme tout projet de financement, une campagne de crowdfunding demande de la préparation. Mettez toutes les chances de votre côté en suivant ces quelques étapes clés.

En plus de choisir la plateforme la mieux adaptée, il est important de délimiter le cadre de votre campagne.

Définir ses objectifs

Vos objectifs doivent être en phase avec vos besoins financiers. Posez-vous la question de savoir à quoi doit précisément servir cet argent (pérenniser les activités de l’ASBL, financer un projet, etc.). N’hésitez pas à réaliser un mini business plan, en y intégrant les aspects juridiques et fiscaux.

Il est également important de réfléchir au type de relation que vous souhaitez construire avec les contributeurs (au-delà de la campagne).

Étudier le marché

Prenez le temps de la réflexion et de l’analyse :

  • inspirez-vous des campagnes en cours, principalement celles dans votre catégorie (utile pour définir la durée de votre campagne et le montant que vous pouvez espérer atteindre) ;
  • évaluez la concurrence potentielle (évitez, par exemple, de lancer votre campagne en même temps ou immédiatement après une campagne fort semblable à la vôtre) et leur taux de réussite (montant atteint ou dépassé) ;
  • étudiez l’information (FAQ, guides en ligne, etc.) et posez des questions (sur les forums, aux gestionnaires de la plateforme, à votre entourage, à votre comptable, etc.).

Fixer le montant total, la durée et les contreparties

Le montant à atteindre doit tenir compte de vos besoins chiffrés, de la commission prélevée par la plateforme et des coûts liés à la campagne.

La durée de votre collecte de fonds doit être équilibrée. Trop courte, elle risque de vous laisser trop peu de temps pour toucher suffisamment d’investisseurs. À l’inverse, un délai trop long peut démobiliser votre réseau.

Le cas échéant, vos contreparties (selon le modèle de crowdfunding choisi) doivent être efficaces, cohérentes avec le projet et créer un lien de proximité proportionnel à la générosité des contributeurs. Il y a toutefois des risques : restez réalistes et évitez de créer une charge budgétaire ou organisationnelle trop lourde pour votre ASBL.

Vos ambitions doivent toujours être à la mesure de vos moyens, matériels et humains.

Soigner la présentation

En lançant une campagne de financement participatif, vous lancez un appel à la communauté : jouez la carte de la transparence (sur l’utilisation des fonds notamment), anticipez les questions, combinez textes soignés (faites-les relire) et multimédia (photos, vidéos) de qualité, etc.

N’oubliez pas qu’avant d’être proposé au public, votre projet doit être validé par les gestionnaires de la plateforme. Votre dossier doit être le plus complet possible : mettez l’accent sur la valeur ajoutée de votre projet, son originalité et ce qui le rend unique. 

Préparer le terrain médiatique

La visibilité sera l’une des clés de votre succès : 99 % de vos actions de promotion doivent être pensées et organisées en amont (plan de communication) :

  • mobilisez vos réseaux (de l’entourage de l’association jusqu’au grand public) ;
  • déterminez les outils et canaux de diffusion pour chaque cible ;
  • planifiez vos activités dans le temps (temps mort interdit) ;
  • préparez un maximum de contenus à l’avance (texte e-mails, communiqué de presse, tweets, etc.). 

Vous êtes maintenant prêt(e) à lancer votre campagne : c’est ici que tout commence !

Share this Post